Maquis Bernard

Résistance en Morvan

Sous l’occupation nazie le Morvan, par son couvert forestier, sa complexité administrative abrita une trentaine de maquis. Celui fondé en mars 1943 par Louis Aubin, dit « Bernard » d’abord très modeste, a pu se développer progressivement avec l’aide de la population locale. Installé dans les bois d’Ouroux en Morvan, et reconnu en avril 1944 par le commandement militaire, il est rattaché aux Forces Françaises de l’Intérieur.

 

Les parachutages anglais, renforcés par une section de parachutistes S.A.S anglais permirent de passer à l’offensive. S’en suivirent l’intensification des actions clandestines et de leurs représailles sanglantes sur Planchez, Montsauche et surtout Dun les Places. Les 19, 20 et 21 août 1944 les résistants libérèrent la zone du Morvan où ils étaient installés. Situés sur l’itinéraire, la stèle commémorant l’attaque de la Verrerie et le cimetierre franco-anglais près de l’étang de la Passée sont deux témoignages marquants de cette période. Pour en savoir plus : le Musée de la résistance en Morvan à la Maison du Parc, à Saint-Brisson.

Parcours à la carte