Lac du Crescent

Un lieu propice à la baignade

Construit entre 1930 et 1933, financé au titre des dommages de guerre dus par l’Allemagne à la France après la première guerre mondiale, le barrage du Crescent est destiné à la production d’électrique ainsi qu’à la régulation des débits du bassin de la Seine.

Sa capacité de production est d’environ 60 millions de KWh par an. Il mesure 330 m de long, 37 m de haut. La surface de la retenue est de 165 ha et le volume maximum atteint 14 millions de m3. En partie aménagé pour le public, le lac accueille des pêcheurs, des randonneurs et des baigneurs l’été.

Les lacs et rivières du Morvan, notamment la Cure et le Chalaux qui alimentent le lac du Crescent, permettent la pratique des activités nautiques ou d’eaux vives. Rafting, hot dog, canoë, kayak, nage en eaux vives, voile et catamaran ou paddle sur les lacs sont autant de plaisirs que se partagent les licenciés comme les amateurs encadrés ou non par les professionnels présents en Morvan.

Parcours à la carte