Lac Pavin

Une beauté mystérieuse à l'origine de nombreuses légendes

Ce lac de cratère d’une profondeur de 93 m forme un cercle parfait de 800 m de diamètre. Ses eaux sombres qui se colorent en bleu turquoise en été ont nourri l’imaginaire des habitants. Son nom viendrait de « pavens », « épouvantable » en latin. Au Moyen-Âge, le lac a nourri de nombreuses légendes, jusqu'à être interdit de fréquentation : l'ancienne cité de Besse aurait été noyée sous les eaux du lac et on y relate la présence d'un diable. Des écrits du XVIe s, décrivent un lac « effroyable », qui déclenche « tonnerres, éclairs, pluie et grêle ».

Les scientifiques pensent que jusqu’au 17ème siècle « il y avait un dégazage régulier», qui pouvait provoquer des phénomènes impressionnants : des glissements de sédiments feraient remonter les eaux profondes chargées en gaz carbonique et en fer ce qui «produirait un brusque changement de couleur des eaux vers le jaune-orangé et l’ébullition de tout le lac, comme décrit en 1783». Aujourd’hui ce lac est apaisé mais sa beauté reste presque diabolique. Depuis ses estives et burons ceinturés de conifères ont jouit de panoramas sur l’Artense, les massifs du Sancy et du Cantal.

Parcours à la carte